Nous aimerions tous nous sentir en paix avec nous-même, être dans la joie et ressentir un bonheur absolu. Et pourtant il nous arrive tous de traverser des périodes d’inconfort, de déstabilisation, de trouble.

Le but ultime de cette vie et de nous guérir de nos espaces d’ombre qui remplissent notre Etre et de les transmuter en lumière. Il s’agit bien d’un processus de guérison par lequel nous allons vivre des expériences fortes en sensations, comparables aux montagnes Russes. Nous devons passer par ce cheminement pour en comprendre les raisons, grandir et évoluer psychologiquement et spirituellement.

Atteindre l’harmonie de soi signifie trouver cet équilibre en nous-même, cela demande une guérison totale de notre dualité pour retrouver l’unité.

La dualité est un combat, un duel avec notre personne, notre esprit, notre mental, notre corps…pour parvenir à cet état de paix intense il est nécessaire d’équilibrer notre Yin (féminin) et notre Yang (masculin). Lorsqu’il y a un aspect féminin de nous trop exacerbé alors nous aurons des difficultés à gérer nos émotions, notre hypersensibilité, des larmes pourraient nous submerger, nous nous sentons fragile et vulnérable, avec un sentiment de culpabilité.

Lorsque le masculin est trop présent, nous nous comportons comme des guerriers, nous sommes dans le contrôle, voulons décider, organiser, prévoir ce qu’il va se passer, nous pouvons parfois être agressif, envers les autres ou nous-mêmes. Dès lors que l’harmonie de ces deux aspects de nous est enfin en équilibre, comme une balance, c’est la fin de la guerre, c’est la délivrance et la paix intérieure.

Nous portons tous en nous des mémoires de nos vies antérieures, des mémoires collectives, des égrégores, des souffrances tellement lointaines qu’elles sont inconnues de notre mental. Nous pourrions être tentés de croire que nous n’avons rien à régler car nous sommes ignorants de ce lourd héritage. Pourtant ces bagages nous pèsent et nous empêchent d’être heureux, car ils alourdissent nos pas vers la réalisation de notre être.

Fort heureusement, il existe de nombreuses pratiques simples pour harmoniser notre Yin et notre Yang ; la respiration est l’une des méthodes qui s’avèrent la plus efficace permettant de faire circuler l’énergie en nous et autour de nous.

Les Japonnais et les Chinois appellent cela le QI (le chi), vous pouvez pratiquer le Qi Qong, le Tai Chi…, les Indiens l’appellent le Prana, c’est le principe vital du souffle, les postures de Yoga et les Pranayamas (respirations) permettent la circulation du Prana. Les exercices de cohérence cardiaque (techniques de relaxation et de respiration) sont très efficaces également. La méditation consciente (dite mindfulness) contribue au calme intérieur.

Chacun se sentira à l’aise avec une, plusieurs ou l’ensemble de ces pratiques, mais il est évident que la respiration, le souffle c’est la vie. Alors si vous souhaitez une vie harmonieuse et dans la sérénité il est vital de respirer en conscience. Respirer en conscience signifie de se poser et observer sa respiration pour lui permettre de circuler dans chacun de nos chakras inférieurs et supérieurs. Ainsi alimentés nos chakras nous garantissent un bien-être entre corps, âmes et esprit.

Namasté

« On ne peut voir la lumière sans l’ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. » Carl Gustav Jung

Avec Amour

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.