La spiritualité est pour moi une quête de sens, un chemin que l’on emprunte, ce parcours qui nous libère au fil des étapes et nous apporte espoir, compassion et amour inconditionnel.

Aujourd’hui ce mot fait peur, la notion de spiritualité a longtemps été rattaché à la religion, hors d’un point de vue philosophique elle en est dissociée. On peut être spirituel sans avoir de religion.

La religion est pour ceux qui ont peur d’aller en enfer. La spiritualité est pour ceux qui y sont déjà allés. (Lee Stringer)

Etre spirituel c’est prendre la responsabilité de sa vie pour vivre la vie que l’on souhaite.

Et oui c’est si simple que ça !

La spiritualité nous amène à répondre à la question : « Qui suis-je vraiment ? »

Donc cela passe par un processus d’INDIVIDUALISATION, certain penseront que c’est égoïste de penser à soi (d’ailleurs «je » en latin signifie égo), mais pourtant ce chemin nous amène à la conscience de soi, à la délivrance et à l’abandon de l’égo (en faisant du mieux que l’on peut, sans pourtant être parfait). Car pour être spirituel, pas besoin d’être parfait ou irréprochable, il s’agit de faire du mieux que l’on peut en accord avec nous même. D’ailleurs j’ai longtemps essayé d’être parfaite, selon les critères de la société et les exigences que je m’infligeais, durant toutes ces années je n’étais pas moi, je portais des masques pour me protéger, je pensais tellement être dans le juste. Grâce aux Maîtres des Archives Akashiques j’ai compris que je ne vivais pas ma vie mais que j’étais dans un rôle, j’étais dans mon mental ; ce bel outil puissant mais aussi menteur et saboteur. J’ai appris à me poser et à poser un regard neuf sur moi. C’est ça la spiritualité.

C’est de choisir de vivre une expérience de l’ordre de la conscience. C’est-à-dire de regarder SANS jugement car la conscience accueille sans émettre d’avis négatif ou positif.

On laisse venir ce qui est car au fond de nous, nous savons que TOUT est juste. Car l’univers souhaite ce qu’il y a de mieux pour nous. Ca peut paraître difficile à entendre surtout lorsque nous traversons des crises ou des maladies, mais chaque étape difficile de notre vie est là pour nous rappeler que nous faisons fausse route. Qu’il est important de se réveiller pour mettre de nouvelles choses en place.

La spiritualité c’est d’oser regarder la vérité en face, de lever le voile sur ce qui nous a caché la vue. Ce voile d’ombre crée par nos conditionnements, notre éducation, nos systèmes de croyances, nos peurs, nos relations, nos colères…et j’en passe, car nous avons TOUS des parts d’ombre. Et lorsque nous en prenons conscience, que nous nous éveillons, nous pouvons alors et seulement à ce moment là, les mettre en lumière, les accepter et poser un regard bienveillant dessus. Pardonner c’est se libérer de ce qui nous encombrent, cela ne veut pas dire que ce que l’autre a fait est acceptable, mais nous partageons la responsabilité et se pardonnant également à soi-même de s’être laisse vivre cette situation. Le pardon permet de guérir nos blessures, et nos souffrances du passé en s’allégeant.

Nous avons TOUS les 5 blessures de l’âme (Trahison, Rejet, Abandon, Humiliation, Injustice) à guérir, plus ou moins intensément selon nos expériences de vie, néanmoins en portant un regard sur nos blessures, il devient alors plus facile de s’en détacher. Pour enfin se sentir libre et en harmonie avec soi et les autres.

Mais lorsque nous courrons dans tous les sens, dans une course effrénée nous oublions d’écouter notre conscience. Ce silence, cette paix et ce calme qui se trouvent en nous. Lors d’une méditation nous avons accès à l’immensité de notre Etre, nous avons TOUS la capacité de ressentir, de percevoir ce qui est. Cela nous amène à une paix intérieure et à l’amour inconditionnel.

Mais au fait c’est quoi l’amour inconditionnel…c’est l’amour sans condition, eh oui AUCUNE condition !! C’est-à-dire l’Amour ACCEPTATION vous savez celui qui est capable de TOUT accepter SANS juger, bien différent de celui que l’on connaît…l’Amour ATTACHEMENT, celui auto-sabote et nous coupe de la liberté. Mais en même temps, soyons bienveillant envers cet amour car il nous permet de guérir nos blessures si profondes, tellement enfouies que nous les avons ignoré pendant tant d’années, et puis un jour ; un choc, une annonce, un regard, une parole et tout resurgit à la surface, tel un tsunami émotionnel. Nous nous sentons tellement perturbé que nous sommes amenés à revenir à Nous M’aime, eh oui, au lieu de juger l’autre, les autres, il est sage de se poser ces questions :

Quel est mon système de pensée ?

Qu’est-ce que j’apporte à la vie, à l’autre ? Au lieu de croire que c’est l’autre ou la vie qui doit répondre à nos besoins ?

Mais d’ailleurs, quels sont-ils nos besoins ? Est-ce que nous nous sommes posés un moment pour y réfléchir, juste un instant ? Toutes ces années à s’occuper des autres, et même à les avoir jugés ou pire avoir pensé que c’était de leur faute si nous n’étions pas bien. Mais non, ce n’est pas juste, arrêtons maintenant de croire que les autres sont responsables de nos malheurs de notre mal à l’être. Si on nous traite mal c’est que nous avons donné l’autorisation à l’autre de nous mal mener, nous avons TOUJOURS le choix et l’opportunité de dire NON. C’est le RESPECT de soi de dire NON à l’autre. Le vrai Amour est respect, ce n’est pas méchant de dire non, c’est être honnête avec soi. Mais lorsque nous sommes tellement déconnectés de nous même, nous ne sommes plus lucides de savoir ce qui est bon pour nous ou non. La douleur est inévitable mais la souffrance peut être évitée.

Osez écouter votre enfant intérieur, qu’à t-il à vous dire ? Que réclame-t-il ? De l’amour, du réconfort, de la compassion ? Cessez de l’ignorer, parlez-lui.

Le chemin de la spiritualité est le moins fréquenté car c’est le moins confortable !

Mais choisir ce chemin, est un acte courageux et tellement généreux envers  SOI. C’est une occasion de célébrer la vie, sa vie, le cœur ouvert à un champ des possibles exponentiels.

Certaines personnes penseront que vous êtes « perché, rêveur, ou pas dans la réalité », écoutez-vous, ce que vous ressentez au fond de votre cœur, ne laissez personne éteindre la lumière qui est en vous. Vivez comme si c’était le 1er jour du reste de votre vie.

Voici ma définition de la spiritualité, j’espère que ça vous aidera, ceci est ma vérité, celle qui vibre et raisonne dans mon cœur, ce chemin que j’ai choisi, qui parfois m’est douloureux. Je ressens un sentiment de gratitude pour ce que je reçois même lorsque je ressens de la peine, elle ne reste pas en moi, elle se dissipe rapidement car je sais que chaque expérience nous aide à grandir, c’est la raison de notre incarnation : Devenir soi en vivant avec les autres (nos miroirs).

Je vous Aime

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.