Nous avons tous ce rêve de former un couple, d’être avec quelqu’un qui nous apportera de la chaleur humaine, une personne avec qui nous pourrons faire des projets ensemble.

Pour les femmes, certaines rêveront de mariage, d’avoir des enfants, d’acquérir une maison et d’y ajouter une piscine… des idées qui ont été piochées dans des livres dès notre plus tendre enfance, comme étant une fin en soi. «Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », voici les histoires qui nous étaient contés, nos yeux écarquillés et heureux de cet amour merveilleux.

Quant aux hommes, ils souhaitaient une partenaire qui serait présente pour eux, réconfortante, juste là, quelqu’un qui ne ferait pas trop de vagues, qui serait discrète, compréhensive qui leur apporterait juste ce qu’il leur faut sans rien demander en retour. Une femme toujours souriante et joyeuse et comblée par le « simple » fait d’être à leur côté.

La rencontre se fait, la passion apporte à chacun un bien-être total, on se sent « enfin » aimé, compris, car l’autre personne prend soin de nous écouter, le couple est heureux. On se sent vivant car l’autre nous apporte de l’importance, des câlins, c’est étincelant, notre cœur vibre fort, l’autre nous apporte tellement que nous souhaitons toujours en avoir plus, et passer davantage de temps avec lui, nous devenons dépendant comme une drogue. Il s’agit ici de désir profond, ce partenaire crée en nous un manque, un besoin, il s’agit d’une dépendance à l’autre.

Puis au fil du temps, la passion s’affaiblit, chacun de son côté, se construit, la vie nous a écorché, alors nous essayons de panser nos blessures (Trahison, Rejet, Abandon, Humiliation, Injustice), et pendant ce cheminement nous allons prendre conscience que l’autre n’est pas aussi merveilleux que nous l’avions cru au départ. Notre rêve d’enfant s’écroule comme un château de cartes, les désillusions apparaissent, on pense que l’autre personne n’est plus la bonne pour nous. Que nous méritons mieux au final, qu’il n’est pas à la hauteur…Il s’agit de notre égo blessé qui cri un besoin de guérison.

L’amour véritable c’est d’abord l’amour inconditionnel de soi, c’est lorsque nous avons identifié et accepté toutes nos parts d’ombre, nous reconnaissons alors que nous sommes des êtres imparfaits (et heureusement) et nous sommes ok avec ça. Nous nous aimons suffisamment que nous n’avons plus besoin d’être comblé par un autre. Imaginez que vous êtes un joli gâteau, et que l’autre ne serait que le glaçage qui apporterait la brillance au gâteau. L’autre personne n’est là que pour vous rendre encore plus belle, plus beau, votre beauté est déjà en vous, l’autre ne peut vous apporter de votre beauté intérieure.

Lorsque cette notion est comprise puis acceptée, alors vous êtes dans une relation d’amour véritable, car vous ne portez plus de jugement ou d’attente envers l’autre car toutes vos projections sur l’autre n’ont plus lieu d’être.

Ainsi, il est important de s’aimer soi pour pouvoir accueillir l’amour de l’autre, sans ça vous ne vivrez que des relations chargées de désillusions.

Offrez-vous chaque jour un temps pour vous, oui c’est possible, en éliminant les tâches qui ne vous apportent rien et que vous faites par habitude ou devoir. Nous ne sommes jamais obligés de faire des choses, seul notre mental nous y contraint.

Offrez-vous des vacances en solo, ou avec un ou une ami(e), faites ce que vous n’avez jamais eu le temps de faire, participez à des ateliers, stages de développement personnel.

Offrez-vous dès aujourd’hui un massage, un soin énergétique, une séance de sport.

Repensez à votre alimentation, est-elle adaptée ? Répond-elle aux besoins de votre corps.

Prenez du temps pour vous, pour vous aimer, en répondant aux besoins et sollicitations des autres c’est votre être qui affirme un besoin d’être reconnu. La priorité c’est vous. Vous êtes la personne la plus importante de votre vie.

Allez puiser en vous toutes ces belles choses que vous n’avez pas encore découvert de vous-m’Aime.

Affirmation positive à se répéter chaque jour :

Je m’aime et j’accepte qui je suis, comme je suis. Ce n’est pas ma personnalité que j’aime, mais le Divin qui est en moi et manifeste cette partie pure de mon Etre. Je dédramatise ma vie et je prends du temps pour moi, pour m’amuser et prendre soin de moi. Je cesse ainsi de chercher à l’extérieur tout ce qui donne l’illusion de combler mes vides intérieurs.

Laurence

4 thoughts on “L’amour véritable”

  1. Merci LAURENCE
    Que de reconnaissance et de réconfort en te lisant
    Ke suis sur ce chemin…difficile avec ttes ces idées reçues que je porte en moi depuis trop longtemps.
    Mais je continue et m aime chaque jour davantage.
    En espérant te revoir très vite
    Je t embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.